Accueil

17 juin 2024By JPMCL

Élections législatives, comment ça marche ?

Les élections législatives servent à élire les députés. Les députés siègent à l’Assemblée nationale. Ils sont élus au suffrage universel direct par les électeurs français inscrits sur les listes électorales. Le mode de scr...

Divers
15 juin 2024By JPMCL

“Les gens en ont marre de nous”

“Les gens en ont marre de nous” : artistes, pourquoi vous devez (tous) lire la tribune d’Ariane Mnouchkine ! Enfin, une grande voix du monde de la culture, une autorité morale, se permet d’écrire ce que beaucoup d’observateurs ont cons...

Divers
19 novembre 2023By JPMCL

Légumerie

Une légumerie est un site de préparation des fruits et légumes utilisés dans les menus confectionnés par les entreprises de restauration collective. Les équipes lavent, épluchent, découpent et conditionnent les produits utilisés...

Le mot du jour,,
Loading...
Davantage d'articles (108)

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion.

Test

Saint-Lys dans le TOP & FLOP Occitanie

Comprendre les enjeux budgétaires et fiscaux est primordial pour juger et contrôler l’action des élus. Or, la connaissance qu’ont les citoyens des réalités budgétaires et fiscales souffre de la complexité et de l’opacité des données publiques.

Forte de ce constat, l’association Contribuables Associés propose un outil en ligne permettant à toutes et à tous d’accéder aux informations clés de l’état financier de l’ensemble des communes françaises : l’Argus des communes.

 

 

Saint-Lys dans le TOP & FLOP Occitanie

Chaque euro dépensé par un maire est un euro payé par un contribuable.

3 000 milliards : les secrets d’un État en faillite

Quel est l’état financier de notre pays ? Où passe notre argent ? D’où vient la dette ? Qui sont les responsables ? Quels sont les dysfonctionnements majeurs de la sphère publique ? Quelles vont être les conséquences concrètes dans la vie des Français si aucune décision n’est prise ?

Lire la vidéo

3 000 milliards : les secrets d’un État en faillite

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .