Photos prises avant la grève

Non, vous ne rêvez pas, nous sommes le lundi 21 juin 2021 au matin, en plein centre ville de Saint-Lys, le lendemain du premier tour des élections. Rien à voir avec la grève puisque les derniers ramassages ont eu lieu normalement les lundi 14/06 et jeudi 17/06 alors que la grève n’a commencée que le vendredi 18 juin. Un bien triste spectacle devenu habituel dans ce lieu de passage très fréquenté avec cette fois une forme de record absolu. En seulement trois jours de collecte, chaises, poussettes, WC, ordures déposées sans sac, etc. s’entassent. 

Un an de mandature Serge Deuilhé et Saint-Lys gravit un degré supplémentaire sur l’échelle du DÉGEULASSE !

Dans l’expression libre du Mag N°22, le groupe Saint-Lys Ensemble pose cette question surprenante : “Mais que veulent-t-ils ?”. 

A question débile, réponse…de bon sens. 

Nous, les saint-lysiens, l’opposition, les touristes, les gens de passage et même certains membres de la majorité aimerions vivement que la conseillère municipale en charge de la propreté de la ville, Mme Gaudez, fasse ce pourquoi elle est élu et se penche enfin sur l’épineux problème des ordures à Saint-Lys. Un problème qui empire année après année. Lieux mal placés, mal calibrés, incivilités non combattues, etc. Donner un coup de balai devant la porte des saint-lysiens n’est plus vraiment une option mais une nécessité ! Il apparait aussi nécessaire de s’impliquer pour corriger les comportements de certains qui pourrissent la vie de tous. a

Ca déborde !

L’église n’est pas le seul point de collecte inadapté. 

Incivilité

En matière de dépôt d’ordure sauvage, en plus de points de collecte visiblement inadaptés, nous sommes aussi face à un phénomène d’incivilité croissant. N’oublions pas que la saleté appelle la saleté et qu’en ne disant rien, en ne faisant rien, on légitime de tel comportements.  

Certaines ville travaillent sur des campagnes pédagogiques assorties de quelques amendes. D’autres proposent un numéro spécial permettant de signaler les ordures abandonnées et par conséquent un nettoyage rapide. Des pistes de réflexion existent pour peu que l’on s’en donne la peine. 

Lors de mon trop bref passage à la communication de la mairie, les deux agents du services m’avaient proposé de diffuser une série d’affiche de sensibilisation tout au long de 2021. 

Le mot de la fin

La conclusion de tout ceci est bien triste. Sans réelle prise en compte depuis 2016 par Serge Deuilhé et son équipe le problème perdure et s’amplifie au grand dam des riverains et des passants. Que ce soit au niveau de la qualité et de la localisation des points de collecte, au niveau du nombre de ramassage et au niveau du traitement des incivilités.

Au moment même ou la municipalité manifeste des exigences “visuelles” envers les enseignes des commerçants du centre ville, mais paradoxalement pas sur les entrées, lieux ou sont situées les plus grandes enseignes, l’exemple qu’elle donne un peu partout n’est pas vraiment reluisant.

INTOLÉRABLE !

We need to verify your age

Please confirm that you’re over 18 to continue the gameplay or leave the website.

YES
NO

Sur la tête !

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .