DEMANDE D’EXCUSES PUBLIQUES ! COURRIER ADRESSÉ AU MAIRE CONCERNANT UNE PUBLICATION D’ARLETTE GRANGÉ, ADJOINTE DE LA LISTE MAJORITAIRE.

Mr le maire,

Mme Grangé, adjointe de votre majorité, a tenu sur sa page Facebook, le 17/10/2022 des propos inacceptables.

Je cite : « Faisant suite à cette réunion, j’ai honte d’être Saint-Lysienne et d’habiter dans cette commune où il y a tant de haine déversée et attisée par ces messieurs de l’opposition. » Arlette Grangé.

Tant de haine déversée et attisée ! Mais ou sommes nous ? Je demande à Mme Grangé de retirer ses propos que beaucoup pourraient juger diffamatoires et de présenter des excuses publiques à « ces messieurs de l’opposition ».

Je parle ici en mon nom. L’opposition est une opposition républicaine qui se bat avec ses armes en exprimant ses désaccords, que cela vous plaise ou non. Aucun des membres de l’opposition ne déverse, ni n’attise de haine.

La salle de la Gravette a rassemblé entre 600 et 700 personnes qui ont exprimé bruyamment leurs désaccords avec votre politique menée depuis 2016. Certains étaient manifestement plus remontés que d’autres et vous l’ont fait savoir, sans filtre. C’est sûr, ça vous change du conseil municipal. C’est le principe d’une réunion publique. Et bien sûr, cela vous confronte à une réalité que vous préférez ignorer en espérant survivre aux prochaines élections.

Estimez vous heureux, vous avez pu mesurer gratuitement votre côte de popularité.

Élections après élections, vous ne tenez aucun cas des abstentionnistes. Élections après élections, vous ne tenez aucun cas des votes dit « extrêmes » et pas davantage de vos propres électeurs.

Aujourd’hui, Mme Grangé veut nous faire porter le chapeau. Mme Grangé vient accuser publiquement l’opposition d’être responsable des conséquences de votre incapacité à entendre ce que vous disent les urnes depuis des années. Gardez à l’esprit que votre élection repose sur les bases bien fragiles de la désunion et que cela devrait exiger modestie et dévouement, là où vous ne manifestez qu’arrogance et mépris.

Mme Grangé devrait avoir le courage d’assumer ses propres errances et soutiens politiques.
Par ailleurs, de nombreuses voix se sont élevées sans haine pour demander un référendum sur le sujet du CPAR. A titre personnel, je soutiens cette demande citoyenne.

Salutations républicaines

Jean pierre Michas
Conseiller municipal indépendant
0675367139

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

We need to verify your age

Please confirm that you’re over 18 to continue the gameplay or leave the website.

YES
NO

Sur la tête !

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .