Une nouvelle fois, je voudrais dans cet article attirer votre attention sur deux problématiques distinctes :

    1. Le retard dans la mise à disposition des documents municipaux sous leur forme numérique. 
    2. Le remplacement des comptes rendus par des listes de délibérations ultras simplifiées.

1er point, le retard des mise à jour

Pendant les 2 années 1/2 écoulées, j’ai déjà eu l’occasion de signaler à plusieurs reprises les manquements dans la mise à jour du site officiel de la mairie. La mise à disposition du public des documents relatifs aux conseils municipaux n’est pas des plus rigoureuse et nuit à l’information des citoyens. Des retards pouvant atteindre jusqu’à 5 mois ne sont pas acceptables. 

Cette fois-ci, je constate plusieurs retards remontant à novembre 2022 (4 mois) et la totale absence de référence au conseil municipal du 19 décembre 2022. Ce conseil municipal n’apparait pas sur la page. Idem pour le dernier conseil municipal du 13 février dernier qui n’est pas non plus signalé.

Manquent à l’appel les documents suivants :

  • Le compte rendu du 19 septembre 2022
  • Le compte rendu du 14 novembre 2022
  • Le procès-verbal du 14 novembre 2022
  • Le compte rendu du 19 décembre 2022
  • Le procès-verbal du 19 décembre 2022
  • Le compte rendu du 16 janvier 2023
  • Le procès-verbal du 16 janvier 2023
  • Le compte rendu du 13 février 2023
  • Le procès-verbal sera validé au conseil de mars

Aperçu

2ème point, la disparition des compte rendus

Je constate que depuis la rentrée de septembre 2022, des listes de délibérations remplacent maintenant les comptes rendus municipaux sur la page dédiée du site de la mairie. J’ai tout d’abord cru à un souci temporaire, mais il apparait que c’est devenu l’usage. 

En quoi est-ce un problème ?

Une liste de délibération tient dans une simple feuille A4 là où les comptes rendus proposent plusieurs dizaines de pages. Pour bien comprendre le problème, un exemple est préférable. Lors du conseil municipal de janvier, les délibérations votées ce soir-là représentaient un document de 178 pages résumé en une seule.

La seule délibération sur “la mise en place d’une tarification des spectacles vivants” passe d’un recto verso à une simple ligne. C’est impossible ! La recherche d’information des saint-lysiens s’en trouve grandement empêchée. 

AVANT

Dans ce cas, une double page A4 est réduite à une simple ligne.

APRES

À titre personnel, j’aime pouvoir pointer les délibérations pour que mes lecteurs puissent valider mes propos. C’est le moyen le plus direct et le plus simple pour certifier ses dires en toute transparence.

Fonsorbes

À titre de comparaison, je vous engage à visiter la page du conseil municipal du site de la mairie de Fonsorbes. C’est clair, c’est complet et c’est à jour !

Ici, quelques exemples du conseil municipal du 30 janvier dernier. Une liste des délibérations est proposée, avec pour chacune un lien vers un fichier PDF détaillant la délibération. C’est propre.

La recherche d’informations s’en trouve facilitée et c’est bien là l’essentiel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

We need to verify your age

Please confirm that you’re over 18 to continue the gameplay or leave the website.

YES
NO

Sur la tête !

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .