Le collectif saint-lysien, c’est parti !

REJOIGNEZ LE COLLECTIF SAINT-LYSIEN !
⭐️ 100% CITOYEN, APOLITIQUE ET OUVERT A TOUS
⭐️ 100% CONTRE LE CPAR
⭐️ 100% POUR UN PROJET ALTERNATIF AU CPAR
https://lecollectifsaintlysien.com/rejoindre-le-collectif/

Bonjour à toutes et tous !

Voici quelques jours, je vous informais avoir lancé un collectif saint-lysien destiné à combattre le projet de CPAR dans les locaux de la future ex « joie de vivre ». Un collectif citoyen, apolitique et ouvert à tous, demandant une remise en question du dossier et, comme je l’ai découvert, ce fût le cas à Nailloux (31) en 2017, un abandon du projet CPAR d’Adoma au profit d’un projet d’intérêt général, profitable aux saint-lysiens et aux habitants du bassin de vie comme un centre médical ou une résidence séniors. Il faut savoir que la ville de Nailloux en 2019 a obtenu la création d’un centre d’accueil pour handicapé financé par le conseil départemental, en lieu et place d’un CADA Adoma de 80/90 places pour des demandeurs d’asile. Comme quoi, quand on se bouge, quand on est président du conseil départemental, les choses peuvent s’arranger ! Alors, je le dis tout net, pourquoi pas chez nous ?

Je vous ai aussi dévoilé un premier tract.

Et surtout… je vous ai promis des informations et une suite !

Depuis, mon agenda a été grandement perturbé. Positivement, je vous rassure. Certes, je n’ai pas eu le temps d’avancer sur la com numérique et tout particulièrement sur le site et la page Facebook du collectif, ce qui vous a probablement laissé sur votre faim, je vous comprends, nous avons déjà beaucoup attendu.

Perturbé par quoi ? Par de multiples coups de fil et surtout par plusieurs réunions. Tout d’abord, une réunion d’information à laquelle assistaient environ 80 personnes, rapidement suivie, le lendemain, par une première et une deuxième réunion de travail. Tout cela pour vous dire que nous avons collectivement arrêté une première liste d’action à mener.

Un premier collectif, lancé en octobre 2022, a fait le choix de rester anonyme. Pas mal de personnes ont fait remonter leur méfiance par rapport à cela. L’anonymat s’est avéré être un frein rédhibitoire, même si par ailleurs, cela n’a pas empêché la pétition en ligne d’atteindre les 1000 signatures. Un beau succès !

Le collectif saint-lysien quant à lui est parfaitement identifiable et j’en assume la paternité. Vous savez qui je suis, vous me lisez depuis deux ans, sur mon blog et sur le Mag. Le collectif avance un positionnement « Citoyen, apolitique et ouvert à tous ». Je peux affirmer sans crainte que chaque cofondateur partage cette ligne directrice.

Je termine sur un clin d’œil : « Mon cher Pierre, tu intitules ton dernier article, ÉCHOS DES SOUTERRAINS DE LA BASTIDE – LE COLLECTIF SAINT LYSIEN ? UN GROUPE NEUTRE ET APOLITIQUE SE CRÉE ! Permets moi de dire que nous sommes beaucoup de choses, APOLITIQUE c’est essentiel, mais que nous ne sommes pas NEUTRE ! La neutralité par rapport au CPAR est un luxe que nous ne pouvons pas nous offrir. » ????

Pour tous ceux que la démarche intéresse, retrouvez nous sur lecollectifsaintlysien.com.

Demain matin, mardi, premier tractage.

Adishatz

Site : https://lecollectifsaintlysien.com/

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100089192142904

Twitter : https://twitter.com/CollectifStLys

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

We need to verify your age

Please confirm that you’re over 18 to continue the gameplay or leave the website.

YES
NO

Sur la tête !

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .