Les associations, un contre-pouvoir indispensable pour notre démocratie

En regard du flot d’articles « autosatisfaits » publiés par la majorité dans le Mag, sur le site de la
mairie ou dans la presse, les quelques lignes dont je dispose ici représentent bien peu de chose. Sans
réelle liberté d’expression, la qualité de l’information dont disposent les saint-lysiens s’en ressent
cruellement puisque traitée selon le seul prisme de l’équipe au pouvoir.

Fatalité ? De nos jours, pour répondre au besoin grandissant de participation citoyenne, nombreuses
sont les municipalités à ouvrir de nouveaux espaces d’expressions pour leurs oppositions et leurs
citoyens. Les expériences inclusives se multiplient, signe d’une réelle volonté de dialogue. Un jour
peut-être ? Avec une autre équipe et d’autres valeurs.

Par ailleurs la majorité dispose en plus d’un espace identique à celui de l’opposition. Espace utilisé
non pour convaincre mais pour tenter de décrédibiliser l’opposition et plus grave, vos élus.
Or, les temps changent. Les « lacunes », le mot est faible, de l’équipe Deuilhé commencent à irriter
les saint-lysiens qui, je le rappelle, n’ont majoritairement pas voté pour eux. Certains s’organisent en
associations et commencent à demander des comptes !

Le 26 mars 2021, l’association de défense du cadre de vie et de l’urbanisme Bourg Centre Saint-Lys
a vu le jour. Présente au dernier forum des associations, forte de nombreuses adhésions, elle vient
rassembler les saint-lysiens souhaitant défendre et protéger le cadre de vie, l’urbanisme et
l’environnement du bourg centre de Saint-Lys.

A l’attention des esprits chagrins, je précise deux choses : je n’ai aucun lien avec ladite association ;
Modestement, je leur fais un peu de pub de ma propre initiative pour soutenir une action que je juge
légitime au vu de l’évolution de l’urbanisme de notre ville. Etant moi-même membre de plusieurs
associations de défense comme anticor, générations futures, je m’engage pour l’école, et d’autres, je
ne pouvais faire moins.

Prenez soin de vous-même et de vos proches.

Jean pierre Michas, conseiller municipal indépendant
Site lesaintlysien.com – Facebook lesaintlysien – Twitter @LeSaintlysien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

We need to verify your age

Please confirm that you’re over 18 to continue the gameplay or leave the website.

YES
NO

Sur la tête !

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .