Les propositions d’Anticor pour des conseils régionaux et départementaux plus éthiques en 2021.

Au delà d’un positionnement purement dogmatique sur le cumul de mandat, le dit cumul pose de nombreux problèmes bien réels et bien identifiés. Dans le cas qui nous intéresse, vous n’êtes probablement pas sans savoir que la candidature surprise de Serge Deuilhé aux départementales de juin 2021 a déjà eu des conséquences bien fâcheuses sur la cohésion de l’équipe municipale majoritaire et par voie de fait, sur la vie des saint-lysiens. 

La première conséquence aura été la tentative de limogeage avortée du premier adjoint, Fabrice Planchon, à peine trois mois après l’élection municipale. Probablement DU JAMAIS VU en France ! Cette mise à l’écart, fruit d’un calcul politique honteux, au détriment d’un homme, au détriment d’une équipe, au détriment d’un projet, porte en elle tous les germes de l’échec. Elle est révélatrice de l’inconséquence du maire et de ses sbires.

L’ambition personnelle de Serge Deuilhé, s’exprime au travers de ce potentiel troisième mandat et a provoqué une grave crise au sein de la majorité entrainant, à ce stade, le départ de quatre conseillers. C’est aussi une grave remise en cause des engagements pris envers les saint-lysiens lors de la municipale de 2020. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article « pourquoi j’ai quitté la majorité ».

Au delà du risque d’implosion de la majorité et des conséquences possibles sur le quotidien des saint-lysiens, c’est bien le triple mandat qui est pointé du doigt. Sur un plan éthique mais aussi sur un plan disponibilité/efficacité/transparence !

Le problème de « DISPONIBILITÉ ET INTÉGRITÉ DES ÉLUS » est pris en compte dans la charte Anticor

5.Non-cumul. Les titulaires de fonctions exécutives du conseil n’auront pas en parallèle de mandat de maire d’une commune de plus de 9.000 habitants ou d’autres mandats nationaux (c’est déjà le cas pour les parlementaires) afin de se consacrer pleinement à leurs fonctions. Le président du conseil n’effectuera pas plus de deux mandats consécutifs.

 Ce problème de disponibilité est pris en compte par la charte et ce n’est pas par hasard. Il identifie clairement le problème de l’absentéisme des élus multi casquettes qui se trouvent dans l’impossibilité d’assumer l’entièreté de leurs mandats, trois dans le cas de Serge Deuilhé.

Pour illustrer le propos de l’absentéisme, je vous proposerai dans les jours qui viennent, un bilan des « absences » de Marie-Claude Leclerc, colistière de Serge Deuilhé, au conseil municipal de Plaisance du Touch et donc de ses absences aux responsabilités qui sont les siennes. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de la distorsion entre les faits et le discours.

Les propositions anticor

De nombreux principes déontologiques sont déjà contenus dans la loi. La « charte de l’élu » doit obligatoirement être lue lors de la première séance du conseil et une copie doit être transmise à tous les membres du conseil.

Anticor invite les conseils régionaux et conseils départementaux, non seulement à les respecter de façon effective, mais aussi à les renforcer pour plus de transparence et d’éthique. Anticor propose aux candidats en juin 2021 d’intégrer dans leurs programmes tout ou partie de ses 30 propositions pour des conseils régionaux et conseils départementaux plus éthiques.

Lire l’ensemble des propositions Anticor pour un conseil départemental plus éthique.

Je vous souhaite une bonne lecture.

Prenez soin de vous.

#Ethique #Organisation #Disponibilité #Intégrité #Conflitd’Intérêt #Transparence #Contrôle #ParticipationCitoyenne

Laisser un commentaire

Send this to a friend