REDONNER LA PAROLE AUX SAINT-LYSIENS PENDANT LES CONSEILS MUNICIPAUX !

Après deux ans de conseiller municipal, le principal enseignement que je tire de ma « vie politique » à Saint-Lys est que l’on y cultive sciemment l’opacité sur tous les sujets et de façon permanente. A des degrés divers, certes, mais de façon systématique. Une fois l’élection passée, les saint-lysiens sont écartés jusqu’à la prochaine échéance. Cela doit cesser.

S’il est assez facile d’obtenir des informations sur la semaine bleue ou les trois séances de ciné plein air annuelle, en revanche, dès que l’on arrive sur des sujets comme le CPAR, la mise en carence, l’abandon du Plan Local d’Urbanisme, la mise en place d’emplacements réservés, l’urbanisme anarchique ou le bétonnage par des promoteurs, là, la musique change radicalement ! Songez tout de même qu’un conseil municipal s’est terminé à Huis-Clos pour pouvoir éluder des questions sur le CPAR.

Il faut avoir essayer de rentrer dans tel ou tel dossier pour comprendre à quel point les informations importantes sont jalousement verrouillées par un petit cercle de personnes.

En conséquence, le conseil municipal est devenu une chambre d’enregistrement. L’opposition pause ses questions, le maire fait les réponses qui l’arrangent, les conseillers godillots votent à l’unissons et basta. Une « Comedia Dell Arte » ou chacun y va de ses effets de manche. Dans quel but ? pour quel résultat ? Aucun, je vous l’affirme.

Je le dis et je le répète, pour que l’intérêt général soit au cœur des débats, il faut rendre la parole aux saint-lysiens et associations de saint-lysiens. Que ce soit lors des conseils municipaux ou en dehors, ils doivent pouvoir poser leurs questions et être entendus.

J’entends faire quelques propositions et recueillir l’avis du plus grand nombre pour que la participation citoyenne ne soit plus un GROS MOT à Saint-Lys. Je vous donne rendez-vous dès la rentrée sur mon site www.lesaintlysien.com, pour répondre à une enquête que je lance sur le sujet.

Jean pierre Michas

site www.lesaintlysien.com, facebook https://www.facebook.com/lesaintlysien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

We need to verify your age

Please confirm that you’re over 18 to continue the gameplay or leave the website.

YES
NO

Sur la tête !

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .