Saint-Lys, l’urbanisme placé sous tutelle du préfet, nos élus se cacheraient-ils ?

Le 25 mai 2021 se tenait un conseil communautaire au Muretain Agglo marqué par l’absence de tous les élus saint-lysiens de la majorité. L’ordre du jour comportait plusieurs délibérations importantes, certaines concernant directement Saint-Lys. Aucun des trois élus de la majorité n’était présent et aucun n’avait pris la peine de donner une procuration comme c’est l’usage. En cas d’empêchement, la procuration permet d’être représenté par un conseiller présent et ainsi de pouvoir voter. Sans procuration, pas de vote. 

Les élus de Saint-lys absents :

  • Serge Deuilhé, maire de Saint-Lys, Vice président du Muretain,
  • Cathy Louit, adjointe au maire, conseillère communautaire,
  • Jean-François Sutra, conseiller municipal, conseiller communautaire, vice président du SIECT,

Politique de la chaise vide en opposition à André Mandement, l’actuel président du Muretain Agglo, après avoir voté contre le budget au précédent conseil ? Refus d’assumer publiquement le camouflet préfectoral infligé à Serge Deuilhé et Céline Bruniera pour la gestion calamiteuse de l’urbanisme, et la mise sous tutelle de Saint-Lys par l’EPFO ? Premiers symptômes d’un « triple mandat » et du manque de temps pour mener tous les dossiers de front ? Les conjectures vont bon train et personne ne s’explique l’absence des trois élus de la majorité saint-lysienne.

Rappel, la carence d’une commune : Dans le cadre de cette procédure de bilan, les préfets de département peuvent prononcer des arrêtés de carence à l’encontre des communes n’ayant pas atteint leurs objectifs de rattrapage sur la période écoulée et ne pouvant le justifier par des éléments objectifs recevables (retards de réalisation indépendants de leur volonté, recours, etc.).

Quelques soient les raisons de cette absence, les conséquences, elles, sont bien connues. L’image de Saint-Lys est sérieusement et durablement écornée. Certains élus communautaires rencontrés sur les marchés, à l’occasion de la campagne électorale, en témoignent discrètement. Au sein de la communauté de communes la crédibilité de nos élus en prend un coup ! Les intérêts des saint-lysiens vont forcément souffrir des manigances politiciennes de quelques élus.

Toujours est-il est qu’absents nos élus n’ont pas débattu et n’ont pas voté. Pourtant, des sujets particulièrement délicat ont été abordés comme l’arrêté de carence prononcé par le préfet de Haute-Garonne le 18 décembre 2020, les tarifs des piscines, la taxe d’enlèvement des ordures, la compétence eau potable, et d’autres. C’est un comportement indigne.

La liste des délibérations

  • Actualisation tarifs piscines au 1er juin 2021
  • Premier arrêt du programme local de l’habitat 2022-2027
  • Liste délibérations du bureau et décisions du président
  • SIVOM SAGe Modifications des statuts
  • SIVOM SAGe Modifications des statuts – Annexe
  • Désignation représentant SMO Haute Garonne Numérique
  • SPL AREC – Modification des statuts
  • Zonage de perception de la TEOM à compter de 2022
  • Adoption avenants et programmation Aides à la pierre
  • Adoption avenants et programmation Aides à la pierre Annexe 1
  • Adoption avenants et programmation Aides à la pierre Annexe 2
  • Adoption avenants et programmation Aides à la pierre Annexe 3
  • Convention carence Saint Lys/État/Muretain Agglo/EPF Occitanie
  • Convention carence Annexe 1
  • Convention carence Annexe 2
  • Convention participation financière Approbation bilan 2020
  • Convention participation financière Approbation bilan 2021
  • Mise à jour des effectifs
  • Reprise de la compétence « eau potable »
Dans Les 30 propositions d’Anticor pour des communes plus éthiques l’association propose de moduler le montant des indemnités allouées aux conseillers municipaux en fonction de leur participation effective aux séances plénières.

 Rappel sur le rôle de la commune et de l’interco

Lire la vidéo

La fausse stabilité des impôts, une roublardise, rien d’autre ! 

Par ailleurs, cette absence des élus appelle une remarque sur les impôts et taxes. Serge Deuilhé se vante  « A Saint-Lys nous n’augmentons pas les impôts locaux ». Certes, les taux de la commune restent inchangés cette année, mais à quel prix ! 

En laissant la communauté du Muretain Agglo faire le sale boulot !

Pour assurer l’ensemble des services publics, le Muretain Agglo dispose d’un budget. Ces deux dernières années, le budget est fortement impacté par la crise du Covid. Pour maintenir un même niveau de service le Muretain a deux solutions soit demander aux communes d’abonder plus, soit augmenter le prix des prestations. Les communes ayant refusé de mettre la main à la poche, l’Agglo se voit obligé d’augmenter tous les tarifs de ses services : piscine, cantine, taxe sur les ordures, etc… 

De cette façon, Serge Deuilhé peut dire qu’il n’augmente pas les impôts alors qu’en réalité, tout est plus cher ! Et, c’est une hausse que tout le monde paye ! même les ménages les plus modeste. 

La malhonnêteté de tout cela consiste dans le fait que l’on peut tout mettre sur le dos du Muretain et se faire passer pour un maire vertueux. 

Quand on constate qu’il ne se déplace même pas pour voter les différentes hausses de tarifs, on ne peut qu’être critique sur la fausseté de son discours et son deux poids deux mesures.

Le mot de la fin

Cette politique de la chaise vide est préjudiciable à notre ville et à ses habitants. Ne dit-on pas que les absents ont toujours tort ?

Adishatz

1 réflexion au sujet de « Saint-Lys, l’urbanisme placé sous tutelle du préfet, nos élus se cacheraient-ils ? »

  1. En même temps la campagne pour les départementales prend du temps….ces mêmes élus font du porte à porte alors qu’ils s’en sont abstenus pour les élections municipales !!
    Comprenne qui pourra….

    Répondre

Laisser un commentaire

Send this to a friend