Thierry Bertrand, « le PLU en question »

Je relaie une information doublée d’un appel adressée aux saint-lysiens par Thierry Bertrand, conseiller municipal. Ce texte, reproduit avec l’accord de Thierry vise à alerter la population sur les conséquences humaines et environnementales du futur PLU en préparation. Veuillez trouver le texte sans filtre et sans commentaire.

Ce jeudi 6 Mai, Monsieur le Maire a réuni la commission municipale d’aménagement du territoire. L’occasion de nous présenter le projet finalisé du PLU en révision depuis 2015.

Le Maire, ne souhaitant pas que ce projet soit divulgué au-delà de l’enceinte municipale, nous n’avons eu droit qu’à une présentation sommaire en vidéo, mais sans aucun support papier.

Que retenir ?

Le seul choix qui semble guidé le projet de l’équipe majoritaire est l’augmentation de 2200 habitants sur les 10 ans à venir (+20%). Bien sûr tout cela teinté d’un vernis environnemental, s’apparentant à du « green washing » mais sans vraiment prendre en compte les enjeux environnementaux et climatiques. Pour preuve, la pierre angulaire de leur projet se traduit par l’urbanisation d’un secteur agricole et naturel de 15 ha situé au nord de la commune, vrai réservoir de biodiversité et de corridor écologique, traversé par 2 cours d’eau.

Et que penser de l’afflux de véhicules vers le centre de la commune déjà bien saturé que cela engendrera?

Notre groupe représenté par Thierry BERTRAND, outre le fait d’être en désaccord total sur ce projet, est revenu sur une quasi absence de concertation avec la population et les conseillers municipaux. Mme Bruniera, adjointe à l’urbanisme, a réfuté ces propos en indiquant que des réunions thématiques avaient été organisées.

Ces réunions ont bien eu lieu en 2019 à raison d’une par thème d’une durée de 2 heures en tout et pour tout. Mais nous vous laissons juge d’apprécier le choix des personnes invitées : les acteurs économiques, les agriculteurs, les grands propriétaires fonciers et les aménageurs promoteurs.

Que viennent faire des promoteurs immobiliers dans l’élaboration d’un PLU ???

C’est à dire une centaine de personnes, pas forcément de St-Lys, sur une population de 10 000 habitants. Quid des représentants sociaux, environnementaux, des jeunes, des seniors, des associations culturelles et sportives, des riverains, des représentants des quartiers, ….

Avec l’adoption de ce projet prévu au conseil municipal du 5 Juillet, St-Lys serait à contre sens de l’histoire urbaine et engendrerait des dégâts irréversibles sur notre territoire.

Si vous ne voulez pas que Saint-Lys ressemble à tant de communes de banlieue, il est nécessaire d’ores et déjà de se mobiliser pour conserver notre âme de village. Sachez que d’ores et déjà les élus de la liste St-Lys en Vie, fidèles à leurs engagements, mettront toute en œuvre pour garantir aux Saint-Lysiennes et Saint-Lysiens un cadre de vie plus harmonieux et surtout plus respectueux de notre bastide que celui proposé par Monsieur Le Maire et son équipe.

Rappel

En France, le plan local d’urbanisme (PLU), ou le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI), est le principal document de planification de l’urbanisme au niveau communal (PLU) ou intercommunal (PLUI). Il remplace le plan d’occupation des sols (POS) depuis la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains du 13 décembre 2000, dite « loi SRU ».

Plus simplement, c’est un projet global d’aménagement du territoire de la commune (PLU) ou des communes (PLUI) dans un souci de respect du développement durable dans le cadre du projet d’aménagement et de développement durable (PADD), tout en respectant les politiques d’urbanisme, d’habitat et de déplacements urbains.

2 réflexions au sujet de “Thierry Bertrand, « le PLU en question »”

  1. Je suis d’accord qu’il faut beaucoup plus de concertation et de discussion. Il faut maintenant que c’est plus facile ( Plus de personnes à la fois , faisant beau possible en extérieur…) lancer des concertations avec des intervenants, ou des films .

    Répondre
    • Merci pour votre commentaire. Le mot transparence n’étant pas dans le dico de l’équipe municipale en place, ne vous attendez pas à une quelconque concertation, encore moins à un semblant de pédagogie. Pour ne rien arranger, le PLU fait partie de ces sujets hautement sensibles que Serge Deuilhé ne souhaite absolument pas voir débattu pendant sa campagne pour les départementales. Sans cesse reporté, nous avons appris que ce dossier ne serait abordé que début juillet, après les élections ! Hazard ? Ne soyons pas naïfs. La transparence voudrait que chaque réunion, chaque atelier soit suivi d’un compte rendu. Hors rien de tout cela n’existe dans aucun domaine de la vie publique dans notre commune. La concertation n’existe que dans la com de la mairie, pas davantage. La propagande, ils en usent et en abusent jusqu’à l’écœurement. En effet, il est facile d’annoncer qu’une ou des concertations sont faites dans la mesure ou vous ne produisez jamais aucune preuve de leur existence. Sur chaque sujet, faute d’organisation, la majorité actuelle agit dans l’urgence et n’a que faire de votre avis, ni du mien. Faisons en sorte que cela change !
      Bien cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Send this to a friend