Trop de BLA BLA, me dit cet homme-là !
Une fois n’est pas coutume, je vais féliciter Serge Deuilhé. En effet, cet homme-là vient de décrocher
SON 3ème mandat (département) qui, il faut s’en souvenir, fût en 2020 à l’origine de la crise de la
majorité avec comme première conséquence le départ de 4 conseillers municipaux.

Gageons que Serge Deuilhé et ce qu’il reste de son équipe vont enfin se mettre au travail et mener à
bien les innombrables promesses électorales faites aux saint-lysiens, restées à ce jour lettres mortes.
Notamment, celles du tract dit des « 100 jours » dont AUCUNE n’a été tenue plus de 450 jours après
le début du mandat : Nommer un «référent vert», nommer un «référent santé», concerter sur les
distances des épandages phytosanitaires avec les riverains et les agriculteurs, rechercher un
promoteur spécialisé pour finaliser le projet de maison de santé, mettre à disposition un logement
communal pour des médecins en stage, inciter à l’installation de nouveaux médecins, communiquer
l’état des lieux des voiries communales puis planifier les travaux en fonction, communiquer sur les
études «Projet sécurisation route de Lamasquère et route de St-Clar», améliorer les dispositifs
sociaux à destination des plus fragiles et des séniors, travailler une signalétique au centre-ville et sur
ses accès (commerces, tourisme, patrimoine) puis implanter de nouveaux supports de
communication, initier l’élaboration et l’adoption d’un pacte communautaire au Muretain Agglo,
redéfinir l’action jeune sur la ville, organiser une large concertation pour créer les nouveaux agendas,
culture, évènements, sports et économie, et d’autres…

Gageons que Serge Deuilhé, vice-président au Muretain agglo, aura aussi à cœur de démarrer enfin
le Projet Alimentaire du Territoire dont il est responsable et de rattraper le retard accumulé sur les
autres collectivités territoriales, SICOVAL, Toulouse Métropole, etc.

Toutes les infos et davantage sur mon blog.

Jean pierre Michas, conseiller municipal indépendant
Site lesaintlysien.com – Facebook lesaintlysien – Twitter @LeSaintlysien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo. 

We need to verify your age

Please confirm that you’re over 18 to continue the gameplay or leave the website.

YES
NO

Sur la tête !

En ce mois de novembre 2023, des milliers de panneaux signalétiques d’entrée de communes ont été retournés à l’envers partout en France. Une action des jeunes agriculteurs pour dénoncer une politique agricole qui “marche sur la tête”.

La politique agricole n’est pas la seule à tourner carré. De longue date, la politique communale et supra communale a tourné le dos aux citoyens. Une fois l’élection gagnée, les programmes sur papier glacé, les promesses et les beaux discours sont vite oubliés et font place à une tout autre réalité. Une réalité que les potentats locaux s’appliquent, au mieux, à embellir ou à travestir, au pire, à esquiver ou à dissimuler lorsqu’elle devient trop gênante. Typiquement à Saint-Lys, l’augmentation de la pression fiscale  ou la mise en carence par le préfet.

Depuis 2016, la gestion de l’équipe municipale, de son maire Serge Deuilhé accompagné de son 1er adjoint, Fabrice Planchon, est particulièrement représentative de cette déconnexion grandissante entre promesses et résultats, entre politique menée et aspirations citoyennes. En sept ans de présence à la mairie, le bilan est sévère. Oubliées les huit pages de promesses électorales. Les renoncements succèdent aux renoncements et l’avenir s’obscurcit. Là ou les communes alentours tire leur épingle du jeu à l’image de Fonsorbes, Saint-Lys stagne, voir, régresse, et cela malgré l’explosion des dépenses et des impôts.

La prochaine échéance électorale approche à grands pas, alors, modestement, je souhaite faire mienne la phrase de Rabelais “Ignorance est mère de tous les maux” et proposer avec d’autres, quelques éléments de réflexion .